Décennie des Nations Unies pour les Sciences Océaniques au service du Développement Durable (2021-2030)

IOC / UNESCO / Nations Unies

  Montage & Postproduction, Motion design

  Premiere, After Effects, Audition, Illustrator

Version française de la vidéo de présentation "Ocean Decade: The Science We Need for the Ocean We Want"

Cette prestation vidéo a été réalisée pour l'Ocean Decade: un projet crucial des Nations Unies pour la gestion durable des océans et des espaces côtiers. Son objectif pour 2030 est d'unifier les sciences océaniques de part le monde pour donner aux décideurs locaux, nationaux, internationaux, les moyens d'agir de façon éclairée et concertée. Le programme est aussi ambitieux que vital pour la planète et concerne notamment _mais pas seulement_ le rôle des océans contre le réchauffement climatique, la protection des écosystèmes, l'exploitation responsable des ressources marines, la protection contre les catastrophes dites "naturelles"...

Interview vidéo "Craig McLean from NOAA (US)"

Interview vidéo "Linwood Pendleton from the European Institute for Marine Studies"

Interview vidéo "Christa von Hillebrandt from NOAA"

Interview vidéo "Margaret Leinen from the Scripps Institution of Oceanography"

Interview vidéo "Ricardo Ricardo Serrão Santos, European Parliament"

Contexte de la prestation

Entre 2018 et 2020, la préparation de cette décennie est du ressort de la IOC / UNESCO qui élabore donc un plan d'action dont le succès dépendra de l'implication de nombreux acteurs, à commencer par ceux de la communauté scientifique. Pour mobiliser rapidement sur des sujets très variés des collaborateurs internationaux très différents, le médium vidéo _de part sa facilité d’assimilation, sa capacité de synthèse et sa force de persuasion _ est donc un outil de communication tout à fait indiqué!

C'est pourquoi la Commission Océanique Intergouvernementale, comme sur de précédents projets (exemple 1, exemple 2) a commandé à Motionous 21 vidéos à post-produire* (montage, motion design, et habillage graphique, mixage audio, étalonnage, sous-titrage,...). La 1ère pour pour présenter globalement la Décennie des Océans à travers les propos des experts qui la planifient, les 20 suivantes pour traiter de telle ou telle facette du programme au gré de l’expert interviewé.

Montage vidéo: rushes et rush

Des interviews très intéressantes filmées par le service communication de la IOC / UNESCO ont donc été le matériau de base (ou "rushes") pour l'ensemble des vidéos, en bénéficiant, à diverses étapes de la post-production, d'améliorations sonores (réduction de bruit de fond, niveaux de volume,...) et visuelles (recadrage, étalonnage, floutage,...) Le montage de ces interviews a été particulièrement important sur la vidéo de présentation où il s'agissait d'articuler une narration rapide et efficace pour transmette une série de messages bien définis. Par ailleurs, cette même vidéo a bénéficié de l'accès à un large corpus d'archives vidéos à même de l'enrichir de bien des façons.

Comparatif entre une vidéo originale fournie par le client (à gauche) et sa version améliorée intégrée au montage final (à droite)

Sa durée maximale étant limitée à 4 minutes, et ce malgré un cahier des charges "chronophage" (utilisation de toutes les interviews, durée minimum d'apparition des visages, longues descriptions de postes, générique de 30s,...), le montage de cette vidéo de présentation a consisté pour beaucoup à condenser et synthétiser l'information. Néanmoins ce "resserrement" à l’œuvre dans le montage n'a pas uniquement visé des économies de temps de la vidéo; il a porté essentiellement sur une toute autre question, particulièrement intéressante pour un monteur car à l'image même du projet.

Montage vidéo: fil conducteur

En effet, l'Ocean Decade est un programme qui unifie des démarches multiples et éparses: elle est trans-nationale et trans-disciplinaire, s'adresse aux acteurs locaux comme aux décideurs internationaux, et concerne des problématiques aussi éloignées en apparence que les quotas de pêche dans la corne de l'Afrique, la prévision d'ouragans en Floride ou les énergies renouvelables déployées en Mer du Nord. C'est pourquoi les interviews fournies donnaient la parole à des experts aux profils variés, impliqués sur des sujets très différents de part le monde. De même, les archives vidéos rendues accessibles étaient _et c'est tant mieux_ à l'image de cette diversité. Or, la vidéo de présentation se devait d'inscrire ces propos et ces images, aussi variés soient-ils, dans un même discours, de rassembler l'ensemble sous une même bannière, un même élan collectif, à savoir: la Décennie des Océans.

Pour tisser ce lien essentiel et l'entretenir durant toute la vidéo de présentation, différentes techniques de montage ont été déployées, notamment celles ci-dessous:

Du début à fin, la musique sert de "liant" aux différentes interventions et archives montés d'autant plus efficacement qu'elle accompagne la narration: introduction calme, dynamisme progressif, pause ponctuelle, regain d'énergie...

Exemple: Un expert débute une phrase, complétée par un second puis un 3ème, et sur laquelle rebondi un 4ème. Sans jamais déformer les propos recueillis bien sûr!

Exemple: Des mouvements de la main similaires se fond écho à bord d'un bateau-laboratoire et dans la station de recyclage vue ensuite.

Exemple: Un plan montre un ingénieur qui pointe son doigt en l'air en direction d'un équipement en hauteur, le plan suivant adopte le même "point de vue" alors qu'on observe par en dessous passer un "plongeur".

Exemple: Des plans consécutifs montrent des sujets très différents partageant entre-eux un même mouvement rotatif (qui fait écho au logo animé de l'Ocean Decade): virage d'une tortue marine, rotation d'une boussole puis d'un globe terrestre, série de travellings circulaires...

Exemple: Des plans consécutifs de visage au Pôle Nord, de port vietnamien survolé, de laboratoire de recherche... sont reliés entre-eux par ce qui semble être un seul et même travelling avant.

Exemple: Un enfant "caucasien" cheminant sur une plage d'Europe du Nord et une femme arabe joggant sur une rive au Moyen Orient se retrouvent connectés du fait qu'ils sont filmés exactement de la même façon.

Exemple: Une forme ronde sert de "relais" entre les plans d'un objectif de microscope et d'un hublot de station spatiale.

Aperçu de plusieurs types de raccords de montage dont le but est de relier des images variées entre-elles

Ainsi le matériau multiple de la vidéo a pu être assemblé le long d'un fil conducteur solide correspondant à la démarche et au discours rassembleur de l'Ocean Decade. Au bout de ce fil, la vidéo de présentation se conclue par un commencement: celui d'une décennie de défis que chaque spectateur, avec ses propres particularités, peut décider de suivre ou rejoindre.

Motion Design / Habillage graphique

Quand à la partie motion design de cette post-production, elle n’a nullement consisté à représenter graphiquement les propos des intervenants à la manière d'un "explainer vidéo" **. En effet, à cette étape précise de la communication de l'Ocean Decade, les messages de la vidéo de présentation gagnaient à être illustrés d’images réelles. Les vidéos d'archives utilisées bénéficient d'une valeur informative et émotionnelle forte: elles permettent d’apprécier visuellement la richesse et les bienfaits des océans, mais aussi de constater l’urgence des menaces et des défis; et la faisabilité d’actions concrètes.

Le motion design a consisté à animer le logo “Decade of Ocean Science for Sustainable Development” dans ses versions anglaise, espagnole et française ainsi qu’à concevoir pour les génériques de fin des 21 vidéos des "slides" conformes à la charte graphique du projet.

Aperçu du générique de fin. Le saviez-vous? La vidéo d'arrière-plan de chaque slide fait écho à son contenu.

Charte graphique respectée également pour les descriptifs animés de type  “prénom, nom, poste, pays”. Ceux-ci ont par ailleurs requis une attention particulière afin d’être tout à fait flexibles: occuper un minimum d’espace à l’écran; fonctionner avec différentes longueurs de textes; être déplaçables aux 4 coins de celui-ci; être lisibles sur n’importe quel fond... Aussi triviales que puissent paraître ses considérations, elles n’en étaient pas moins nécessaires pour intégrer convenablement ces descriptifs à 90 reprises sur l'ensemble du projet: dans les interviews vidéos mais surtout dans la vidéo de présentation, traduite en plusieurs langues et donnant à voir des images nombreuses et variées à un rythme assez soutenu.

Animation du logo de la "UN Ocean Decade" réalisée dans le cadre de cette prestation

* Postproduction: Étapes de la prestation audiovisuelle succédant au tournage de la vidéo afin de conclure la réalisation de celle-ci. Par exemple: le montage, le mixage audio, l'étalonnage, le motion design et l'habillage graphique.

** Explainer vidéo: Vidéo constituée de graphisme animé (ou motion design) dont le but est de rendre compréhensible un concept, un processus, une offre de produits ou de services.

Testimonials

Merci à Gianluca pour son excellent travail et son accompagnement durant le montage et la post-production de vidéos pour la Commission Océanographique Intergouvernementale de l’UNESCO!

Il a entièrement post-produit plus d’une vingtaine de vidéos en anglais, français et espagnol afin de promouvoir la Décennie des Nations Unies pour les Sciences Océaniques au service du Développement Durable (2021-2030), ceci à travers différentes étapes dont le montage d’interviews.

Nous applaudissons le professionnalisme et la fiabilité de Gianluca, qui est toujours resté attentif à nos demandes et à nos besoins. Il a livré des réalisations vidéos de haute qualité malgré des délais serrés et des requêtes parfois changeantes, ce qui est vraiment rare quand on contracte des prestataires en vidéo ou en communication.

Merci encore pour votre enthousiasme et votre implication afin de nous aider à faire progresser la communication de la UN Ocean Decade. L’entière équipe de l’UNESCO-COI a hâte de retravailler avec vous!

Maëva T.
Consultant Communications UNESCO's IOC

Pour tisser ce lien essentiel, différentes techniques de montage ont été déployées, notamment celles-ci:

  • Musique synchronisée
    Du début à fin, la musique sert de "liant" aux différentes interventions et archives montés d'autant plus efficacement qu'elle accompagne la narration: introduction calme, dynamisme progressif, pause ponctuelle, regain d'énergie...
  • Phrase articulée entre plusieurs intervenants
    Exemple: Un expert débute une phrase, complétée par un second puis un 3ème, et sur laquelle rebondi un 4ème. Sans jamais déformer les propos recueillis bien sûr!
  • Raccord de geste
    Exemple: Des mouvements de la main similaires se fond écho à bord d'un bateau-laboratoire et dans la station de recyclage vue ensuite.
  • Raccord de regard
    Exemple: Un plan montre un ingénieur qui pointe son doigt en l'air en direction d'un équipement en hauteur, le plan suivant adopte le même "point de vue" alors qu'on observe par en dessous passer un plongeur.
  • Raccord de mouvement de sujet
    Exemple: Des plans consécutifs montrent des sujets très différents partageant entre-eux un même mouvement rotatif (qui d'ailleurs fait écho au logo animé de l'Ocean Decade): virage d'une tortue marine, rotation d'une boussole puis d'un globe terrestre, série de travellings circulaires...
  • Raccord de mouvement de caméra
    Exemple: Des plans consécutifs de visage au Pôle Nord, de port vietnamien survolé, de laboratoire de recherche... sont reliés entre-eux par ce qui semble être un même travelling avant.
  • Raccord de composition
    Exemple: Un enfant "caucasien" cheminant sur une plage d'Europe du Nord et une femme arabe joggant sur un rivage au Moyen Orient se retrouvent connectés du fait qu'ils sont filmés exactement de la même façon.
  • Raccord de forme
    Exemple: Une forme ronde sert de "relais" entre les plans d'un objectif de microscope et d'un hublot de station spatiale.